Nous défendons le café comme lieu de vie parisien  

Il est impossible d’imaginer Paris sans ses cafés. La vie parisienne c’est s’assoir à une terrasse de café et siroter un expresso, un verre de vin et regarder le monde qui défile sous nos yeux. Le flâneur est l’homme qui erre sans but dans Paris. Il est le personnage baudelairien qui a inspiré les plus grands écrivains du 19ème siècle. Dans chaque parisien se cache un flâneur et le café est son refuge. C’est aussi dans les cafés de Paris que l’art, l’histoire et la philosophie ont été inventés.

Mais malgré leur popularité, les cafés de Paris sont en danger. De 45 000 en 1880 ils sont passés à environ 7 000 aujourd’hui.* De plus en plus de cafés ferment chaque mois. Pourquoi?

Le déclin de la population dans les petites villes et l’éxode rurale dans les campagnes ont entraîné la fermeture de nombreux cafés qui étaient des lieux de vie. A Paris on constate ce phénomène dans une moindre mesure. La soudaine augmentation disproportionnée du montant des baux commerciaux dans la capitale explique aussi la fermeture de nombreux cafés. Et puis les goûts du consommateur ont également changé. Bien sûr il existe des remparts pour aider les propriétaires des cafés à ne pas sombrer. Récemment la ville de Paris a contacté l’UNESCO afin que les bistros de Paris reçoivent le titre d’héritage mondial, mais pas pour les cafés.

POURQUOI LES CAFÉS C’EST IMPORTANT ?

©Lisa Anselmo

Le café de quartier joue un rôle important dans la communauté. Grâce au prix abordable de ses consommations, le café permet un brassage social des populations. Dans une ville où les gens vivent dans de minuscules appartements, le café sert à la fois de bureau, de salle à manger et de connexion au monde. Mais à cause du phénomène de gentrification et la manie de vouloir ressembler à Brooklyn et ses coffee-house, les cafés de Paris sont en voie de disparition. Et avec les cafés c’est toute la culture française et parisienne qui disparaîtra . Dans un monde qui va de plus en plus vite et qui est de plus en plus anxiogène nous avons tous besoin de lieux rassurants et chaleureux. Même dans une métropole comme Paris, les gens ressentent le besoin de passer un bon moment. Quand ils veulent parler et échanger c’est dans un café que les Parisiens décident d’aller et non pas dans ces nouveaux lieux branchés faits pour un client solitaire scotché à son écran d’ordinateur.

SAUVER LES CAFÉS DE PARIS C’EST SAUVER LE STYLE DE VIE PARISIEN

Nous ne sommes pas réactionnaires et nous n’avons rien contre la modernité. Chaque ville a besoin de changement et de nouveaux concepts. Le mouvement «Save the Paris Café» est convaincu que Paris doit aller de l’avant mais sans perdre son âme et sans renoncer à ce qui fait d’elle une ville unique au monde. Le vrai bistro parisien a parfaitement sa place aux côtés de lieux moins conventionnels à la mode.

Nous souhaitons célébrer ce qui fait la spécificité du café parisien, c’est à dire sa culture, ses habitués, ses gens de passage, son ambiance et son charme. Nous voulons aider les propriétaires de cafés à innover ou à ne surtout pas changer. Nous voulons agir afin que la ville de Paris préserve ses cafés et encourage la création de cafés de proximité.

Nous vous parlerons des cafés de Paris, de ce qui s’y passe et de ce qu’on y boit . Vous pourrez-même désigner votre café favori. Nous lancerons aussi des initiatives afin de promouvoir les cafés de Paris mais aussi de toute la France. Restez à l’écoute pour de nouvelles aventures passionnantes…dans les cafés de Paris ! Abonnez-vous à notre newsletter, ici.

*Rick Tulka, “The Creative Life of the Parisian Cafe,” CBS News; “France Fears Death of Village Life as Cafés Call Last Orders,” The Guardian.

Abonnez- vous!
Soyez informé des dernières nouveautés.

Vive la vie de flâneur

%d bloggers like this: