Edith’s Café Spotlight: Le Vrai Paris

[Trouvez ci-dessous la version française]

There are cafés in Paris that draw your attention just because of their names. Each time I take the Métro to Montmartre, I pass Café Au Vrai Paris. And each time, I ask the same question: Why it called ‘At the True Paris’?Is there an At the Fake Paris? Maybe there was a fight between this café’s owner and a rival, who stole his café’s name?

One morning, I decided it was time for me to solve this mystery. So I went to have a true coffee at this “true” Paris café. The terrasse is agreable with its flowers and stylish chairs, but since it was raining, I went inside. But the moment I entered, I saw something that made me want to leave immediately: a big-screen TV showing rugby.

The bar at Le Vrai Paris. ©Edith de Belleville

Don’t get me wrong; I have nothing against rubgy. But I’m not keen on cafés with TVs.  If I want to watch TV, I stay home. So I decided to sit at the back of the café, far away from the TV, on one of their comfortable couches. If you go to the back of this café, you will find a relaxing lounge-style space, but unlike most lounges, the music is not too loud. And everything is yellow: the chairs, the walls, the quotations from famous writers on the walls. Even the soft light is yellow.

A friendly waiter came to me to asked what I wanted. “A coffee, please,” I answered. “But first, I would like to know why this café is called Au Vrai Paris. With a big smile, he explained that this “true” Paris name was just a marketing strategy.

Writing in my cozy spot at the back of the café. ©Edith de Belleville

A bit disappointed by this prosaic answer, I started to observe my neighbors, a young Japanese couple who were drinking Champagne. I suppose for them this is what the true Parisian lifestyle is about: savoring a glass of Champagne with your lover in a charming and romantic café in Montmartre.

While I was drinking my coffee, I pondered another mystery: what is a true Parisian? Do you have to be born and raised in Paris? Can’t you feel Parisian just because you live here? Was this idea of being “a true Parisian” merely a marketing scheme? As I was  standing to leave my cozy couch, my eyes fell on a quotation written on the wall. It was from Sasha Guitry, the celebrated French playwright, who was born in St. Petersburg. I waved au revoir to my friendly Parisian waiter and left.

As I walked to the Métro, I thought about Guitry’s quote, how it perfecting answered my mystery: “Being a Parisian is not about being born in Paris, it is about being reborn there.”

©Edith de Belleville
  • Where? 33, rue des Abbesses, 18ème arr.
  • When? 7am – 2am, 7 days
  • How to get there? Métro Abbesse, line 12
  • What to drink? Expresso Ville de Paris: 2.40 euros; hot chocolate 4.90 euros; hot mulled wine: 7 euros; organic cider: 7 euros
  • What to eat? Croque-monsieur and salad: 13 euros; traditional onion soup: 9.50 euros; Roasted Camembert with honey, rosemary, and walnuts: 9.50 euros; French toast with salted butter and hazelnut ice cream: 9 euros

Don’t miss Edith’s cafe recommendations. Sign up for our newsletter on the sidebar menu on the homepage

EDITH DE BELLEVILLE is a licensed tour guide in Paris, and the author of Belles et Rebelles, à l’ombre des Grandes Parisiennes (Éditions Erick Bonnier) available in French at Fnac.fr Amazon.fr and Amazon.ca


VERSION FRANÇAISE

Il y a des cafés à Paris qui attirent votre attention juste par leurs noms. A chaque fois que je prends mon métro à Montmartre je passe toujours près du café Au vrai Paris. Et  à chaque fois je me pose la même question  Pourquoi ce café s’appelle t’-il  Au Vrai Paris?  Est-ce qu’il y a un café Au faux Paris? Peut-être y a-t-il un litige entre le propriétaire de ce café et un rival qui lui a volé le nom de son café?

Un matin je décidai qu’il était temps pour moi de résoudre ce mystère. Alors je décidai de prendre un vrai café au vrai Paris. La terrasse de ce café est agréable avec ses chaises stylées et ses fleurs mais comme il pleuvait je pris la décision d’aller plutôt à l’intérieur. Mais quand j’ai vu ce que j’ai vu, j’ai  immédiatement songé à quitter cet endroit:  Un énorme écran de télé montrant des joueurs de rugby était placé à l’entrée du café.

Ne vous méprenez pas, je n’ai rien contre le rugby. Mais je n’aime pas les cafés avec la télé. SI je veux regarder la télé je la regarde chez moi. Alors je me suis installée au fond du café le plus loin possible de la télévision et je me suis assise sur l’une des confortables banquettes. Si vous allez au fond du café vous constaterez que c’est un endroit relaxant avec une musique d’ambiance pas trop forte. Et tout est jaune: Les chaises, les murs et les citations inscrites sur les murs. Même la lumière tamisée est jaune.

Un sympathique serveur est venu me demander ce que je souhaitais. Un café s’il vous-plaît  lui ai-je répondu mais d’abord je voudrais savoir pourquoi ce café s’appelle Au vrai Paris?. Avec un sourire il m’expliqué que ce nom d’ Au vrai Paris était juste une idée marketing.

©Edith de Belleville

Un peu déçue par cette réponse prosaïque, je me suis mise à observer mes voisins, un  jeune couple de Japonais buvant du Champagne. Je suppose que pour eux voilà ce qu’est le vrai style de vie parisien: Savourer une coupe de Champagne avec son amoureux dans un charmant et romantique café à Montmartre.

©Edith de Belleville

Pendant que j’étais en train de boire mon café j’essayai de résoudre un autre mystère: Qu’est-ce que cela veut dire être un vrai Parisien?  Est-ce qu’il faut être né et avoir été élevé à Paris pour être un vrai Parisien? Est-ce que vous ne pouvez pas vous sentir un vrai Parisien juste parce que vous vivez à Paris? Et si toute cette idée d’être «un vrai Parisien»  n’était qu’un pur produit de consommation? Comme je me levais pour quitter ma confortable banquette et partir, je vis sur le mur une citation de Sasha Guitry, l’auteur bien connu des pièces de théâtre.

En partant je pris soin de faire un signe de la main vers mon gentil serveur pour lui dire au-revoir et je quittai le café. Et alors que je me dirigeais vers mon métro je me dis que Sasha Guitry, l’écrivain français né à Saint-Petersbourg avait raison. Etre Parisien ce n’est pas être né à Paris…..c’est y renaître

  • Où ? 33, rue des Abbesses, 18ème arr.
  • Quand ? 7h à 2h, tous les jours
  • Comment y aller ? Métro Abbesses, ligne 12
  • Que boire ? Expresso Ville de Paris : 2,40 euros ; chocolat chaud  4,90 euros ; vin chaud  : 7 euros ; cidre biologique : 7 euros
  • Que manger ? Croque-monsieur et sa salade : 13 euros ; soupe à l’oignon traditionnelle : 9,5 euros ; Camembert rôti au miel et aux noix  : 9,5 euros ; brioche façon pain perdu au caramel au beurre salé et glace : 9 euros; café ou thé gourmand : 9, 5 euros

Guide-conférencière à Paris, EDITH DE BELLEVILLE est également l’auteure de Belles et Rebelles, à l’ombre des Grandes Parisiennes ( Éditions Erick Bonnier ) un livre disponible à la Fnac.fr Amazon.fr et Amazon.ca.

Rester au courant avec Edith et ses cafés preferés ! Abonnez-vous à notre newsletter, ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.