Tag Archives: Edith’s Café Spotlight

Edith’s Café Spotlight: Le Castiglione

[Trouvez ci-dessous la version française]
There are cafés in Paris where the mere sound of the name evokes an emotion before you’ve even taken a sip of your coffee. On a cold, rainy Sunday morning in May, I was desperately searching for an open café when I stumbled upon Le Castiglione just near the chic place Vendôme. Since I didn’t want to go broke for the price of a coffee, I decided to drink mine at the bar, which is usually less expensive. Comfortably seated at one of the plush red velvet stools, I mused about the name of the café. Castiglione, of course, takes its name from the nearby street, rue de Castiglione, which was named in honor of the battle won by a then young and dashing Napoléon during his military campaign in Italy.

But there is another Castiglione. Not the name of the besieged city this time, but of a beautiful, young Italian woman. Bonaparte may have won Castiglione the city in the name of France, but Castiglione, the woman, won Napoléon in the name of her own homeland, Italy. This was during the second empire of Napoléon III, nephew of the first Napoléon. Virginia Oldoini, Countess of Castiglione was much adored by all the men of Paris, and vanquished the heart of Napoléon III. Many say her influence over the emperor helped establish the Kingdom of Italy in 1861. Such was the power of her beauty.

Virginia Oldoini, Countess of Castiglione, by Pierson

Like Narcissus, Castiglione was likewise obsessed with her own beauty, and had many hundreds of portraits taken of herself in various costumes and scenarios by court photographers Mayer and Pierson, photos which still survive today. But her beauty lost its own battle with time, and she lost her joie de vivre as a result. She would only go out at night, afraid people might recognize her, and veiled all her mirrors in black, so she would not have to witness her fading beauty and advancing age. She ended her years in a lonely basement apartment with her many dogs at 26 Place Vendôme, succumbing to madness in the end. Outward beauty is nothing it seems without inner beauty—that is to say a minimum of culture, an appreciation of the deeper things of life.

That brings to mind a third Castiglione: Balthazar Castiglione. He codified the “beauty inside/out” principle, and it was he who wrote the guide of the perfect gentleman, a bestseller in Europe in the 16th Century. He even had his portrait painted by Rafael, the artist whose many Madonnas defined beauty for the era.

This elegant café, awash in red, is the ideal place to think about the importance of beauty in your life. And speaking of the perfect gentlemen, Thierry my waiter is the real thing. Everything here is a notch above; there is even a “Happy Coffee Hour” where, if you take your coffee at the bar before noon, you’ll pay only 1.60 euros instead of 1.80 euros.

As I sipped my coffee, I was suddenly seized by a desire to say hello to Mr. Balthazar Castiglione. So, I quickly paid and dashed under the raindrops towards the Louvre museum, where his Raphael portrait hangs. Café Castiglione must be like a magic filter through which beauty shines and draws you in, because one minute I’m sipping an ordinary coffee, and the next, I’m strolling in one of the biggest museums in the world, surrounded by the most beautiful art in the world. That’s one special café! —Edith de Belleville

  • Where? 235 Rue Saint-Honoré, 1st arr.
  • When? Open 7 days; 7am-11 :30pm
  • How to go? Métro Tuileries, Concorde line 1 or 12
  • When? from 7 to 2 oclock in the morning
  • What do drink/what to eat? Happy Coffee Hour: Coffee before noon at the bar is only 1.60 euros. View the menu. 

Don’t miss Edith’s cafe recommendations. Sign up for our newsletter on the sidebar menu on the homepage

EDITH DE BELLEVILLE is a licensed tour guide in Paris, and the author of Belles et Rebelles, à l’ombre des Grandes Parisiennes (Éditions Erick Bonnier) available in French at Fnac.fr Amazon.fr and Amazon.ca


VERSION FRANÇAISE

Il y a des cafés à Paris dont le nom seul vous donne déjà à réfléchir avant même d’avoir bu votre café. Un dimanche en mai alors qu’il pleuvait et qu’il faisait froid comme en hiver, je cherchais  désespérément un café encore ouvert. Le café Castiglione se trouve juste au coin de la chic place Vendôme. Ne voulant pas me ruiner pour un café,  je décidai donc de m’installer au comptoir. Assise confortablement sur mon tabouret recouvert de velours rouge, je me mis alors à rêver au nom de ce café. Castiglione, bien sûr, c’est le nom de la rue juste à coté. La rue Castiglione fut baptisée en l’honneur de la bataille gagnée par Napoléon Bonaparte lors de sa campagne militaire d’Italie quand il était jeune et beau.

Mais il y a une autre Castiglione. Elle est également italienne et ce n’est pas le nom d’une ville assiégée mais d’une femme jeune et belle dont le corps sculptural faisait fantasmer tous les mâles de Paris. Bonaparte a conquis la ville de Castiglione mais la Castiglione elle, a conquis Napoléon au nom de sa patrie, l’Italie.

C’était au temps du second Empire et l’empereur c’était Napoléon III, le neveu de Napoléon premier. Comme Narcisse, Virginia di Castiglione était folle de son corps et s’est fait prendre en photo des centaines de fois. Et puis elle a perdu sa bataille et s’est avouée vaincu quand sa beauté s’est flétrie. Elle est devenue vieille, pauvre et abandonné de tous. Enfin, abandonnée des humains car elle fini sa vie dans un soupirail avec ses nombreux chiens au 26 place Vendôme. Elle ne sortait que la nuit de peur qu’on la reconnaisse. Elle a recouvert tous ses miroirs d’un voile noir pour ne plus se voir. Elle est devenue véritablement folle. La beauté extérieure c’est bien mais cela n’est rien si on n’a pas aussi la beauté intérieure c’est à dire un minimum de culture.

Balthazar Castiglione par Raffael. Balthazar Castiglione by Raffael.

Ce café rouge et élégant est vraiment  le lieu idéal pour rêver de l’importance de la beauté dans votre vie. Thierry qui tient le bar lui aussi est un vrai gentleman. Il y a même un « happy coffee hour » et vous paierez seulement 1,60 euros votre café au bar au lieu de 1,80 euros si vous le buvez avant midi. Mais comment sont les toilettes me direz-vous ? Elle sont à l’image de ce café chic et elles ne vous décevront pas.

Et tout d’un coup un troisième Castiglione me vient à l’esprit: Balthazar Castiglione. Il fut le premier à codifier le principe “être beau à l’intérieur et à l’extérieur”. Castiglione a écrit le manuel du parfait gentleman et son livre est devenu un best seller au XVIème siècle dans toute l’Europe. Le peintre Rafael a même fait son portrait.

Et si j’allais dire bonjour à Monsieur Castiglione ? Sitôt mon café bu, d’un pas alerte et sous la pluie, je me dirige vers le musée du Louvre pour admirer le tableau de Rafael. La vie a Paris est vraiment extraordinaire. Le café ici est un philtre magique. Grâce à un simple café, vous vous retrouvez à déambuler dans le plus grand musée du monde. C’est ça l’effet fantastique des cafés de Paris !
—Edith de Belleville

  • Où ? 235, rue Saint-Honoré 75001 Paris
  • Quand ? 7 jours sur 7 ; 12h00 à 23h30 (petit-déjeuner : 7h à 11h30)
  • Comment y aller ? Métro Tuileries, Concorde line 1 or 12
  • Que manger, que boire ? Happy Coffee Hour : 1,60 euros votre café au bar avant midi. Voir la carte

Guide-conférencière à Paris, EDITH DE BELLEVILLE est également l’auteure de Belles et Rebelles, à l’ombre des Grandes Parisiennes ( Éditions Erick Bonnier ) un livre disponible à la Fnac.fr Amazon.fr et Amazon.ca

Rester au courant avec Edith et ses cafés preferés ! Abonnez-vous à notre newsletter, ici.

Edith’s Café Spotlight: Les Deux Magots

Parisian storyteller, historian, and licensed tour guide Edith de Belleville shares the history behind her favorite places around Paris to sip a coffee or glass of wine and watch Paris go by. We’re launching the series with the venerable Les Deux Magots in Saint-Germain-des-Prés.
[La v
ersion française ci-dessous.]

There are cafés in Paris where you can’t just do whatever you want. There are rules. Les Deux Magots is one of these. But do not be put off by this. As soon as you pass through the majestic revolving door of this mythical café, you’ll understand what I mean. You are now in the hallowed halls of the Parisian Intelligensia.

On the wall are black and white photographs of the famous artists and writers who came before, and sat in the same comfortable banquettes where you are now sitting: Ernest Hemingway with Janet Flanner; the French poet Guillaume Apollinaire; the Argentinian writer Jorge-Luis Borges; the Parisian feminist Simone de Beauvoir; Pablo Picasso with his talented and beautiful muse, Dora Maar. And let’s not forget the wry poet and playwright Oscar Wilde, or Antoine de Saint-Exupery—author of the most-read book in the world (after the Bible): The Little Prince. Yes, the literati used to sip their coffee here.

©Edith de Belleville

So now you understand why, in this café, c’est interdit (it’s forbidden) to stare at your smartphone, posting photos to Instagram. Non. Instead, read a book or newspaper, have an philosophical discussion with your well-read friend (chosen especially for this moment), or jot something in your journal (even if it’s just your shopping list). And if you must be on your computer, be sure it’s to write your masterpiece. Because the goal here is to look like an intellectual Parisian from the Left Bank.

Okay, so maybe these are just my rules, but why not take advantage of the atmosphere of this historic place to broaden your mind? Me, I come to Les Deux Magots when I need to stimulate my brain. And when the elegant, amiable waiter brings me my favorite old fashioned hot chocolate, I feel immediately more brilliant.

Whatta view: The Abbey of Saint-Germain-des Prés ©Edith de Belleville

There is just one difficult dilemma that I must solve each time I come here: A table outside or inside? Inside, you can admire the two glorious Asian statutes who gave this iconic café its name. These ancient beauties have been holding court over the many VIPs who have come through the door since 1884. But outside, there is the magnificent view. From the terrace, you can admire the Abbey of Saint-Germain-des Prés, the only example of Romanesque architecture in Paris, which boasts the oldest bell tower in the city. It’s a happy problem to have to solve.

Admittedly, the price of my stylish hot chocolate was not particularly cheap. But from time to time, one must be willing to invest a bit more in his or her intelligence. —Edith de Belleville

  • Where? 6 Place Saint-Germain, Paris 6th arr.
  • When? 7 :30am – 1am, 7 days
  • How to get there? Métro Saint-Germain-des-Prés, line 4
  • What to drink? Coffee: 4.80 euros; hot chocolate: 8.50 euros (like liquid pudding; it’s worth every centime)
  • What to eat? The Hemingway Breakfast: 26 euros for a copious meal—includes fried eggs with bacon or ham (or omelet of your choice), fresh-baked bread served with creamery butter and homemade jam, a choice of hot beverage plus fresh-squeezed fruit juice, yogurt or fruit salad; for any time of day: the classic Croque Monsieur with mixed salad (13.50 euros)

Don’t miss Edith’s cafe recommendations. Sign up for our newsletter on the sidebar menu on the homepage

EDITH DE BELLEVILLE is a licensed tour guide in Paris, and the author of Belles et Rebelles, à l’ombre des Grandes Parisiennes (Éditions Erick Bonnier) available in French at Fnac.fr Amazon.fr and Amazon.ca


VERSION FRANÇAISE

©Edith de Belleville

Il a des cafés à Paris où vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez. Il y a des règles. Le café Les Deux Magots est l’un de ces endroits. Dès que vous pousserez la majestueuse porte battante en bois de ce café mythique vous comprendrez ce que je veux dire. Vous êtes dans un des berceaux de l’Intelligentsia parisienne.

Elle ne comprend pas mes regles ! ©Edith de Belleville

Sur le mur il y a des photographies en noir et blanc des artistes et écrivains célèbres qui se sont assis sur les confortables banquettes avant vous : Ernest Hemingway avec Janet Flanner ; le poète français Guillaume Apollinaire ; l’écrivain argentin Jorge-Luis Borges ; la parisienne et féministe Simone de Beauvoir et Pablo Picasso avec sa belle et talentueuse muse, Dora Maar. Et je ne vous parle même pas d’Oscar Wilde ni d’Antoine de Saint-Exupéry, auteur du livre le plus lu au monde ( après la Bible ) le petit prince. Tous ceux qui ont fait la littérature ont siroté leur café ici.

Maintenant vous comprenez pourquoi dans ce café vous ne regardez pas l’écran de votre téléphone, vous n’utilisez-pas votre ordinateur et vous ne téléphonez pas. En réalité ce sont mes propres règles. Mais pourquoi ne pas profiter de cette atmosphère littéraire légendaire pour nourrir votre esprit? A la place lisez un roman ou un journal, ayez une discussion artistique avec l’ami cultivé que vous aurez choisi pour vous accompagner ou écrivez ( écrire votre liste de courses à Paris fera l’affaire ). Le but est d’avoir l’air d’un intellectuel parisien de la Rive Gauche.

©Edith de Belleville

Je viens ici à chaque fois que j’ai besoin d’une stimulation cérébrale. Quand l’élégant et sympathique serveur m’apporte mon chocolat chaud à l’ancienne, je sens immédiatement que je deviens brillante.

Mais à chaque fois je dois faire un choix cornélien : A l’intérieur ou à l’extérieur ? A l’intérieur, vous pouvez admirer les grandes et antiques statues des deux asiatiques qui regardent défiler les VIP depuis 1884 et qui ont donné le nom à ce lieu iconique. Dehors, il y a la vue magnifique. De la terrasse vous pouvez admirer la superbe église romane de Saint-Germain-des-Prés qui possède le clocher le plus ancien de Paris.

Bon d’accord, le prix de mon chocolat chaud stylé n’était pas particulièrement bon marché. Mais de temps en temps il faut savoir être prêt à investir et payer un petit peu plus pour se sentir intelligent. —Edith de Belleville

  • Où ? 6, place Saint Germain, 75006 Paris
  • Quand ? 7h30 à 1h, tous les jours
  • Comment y aller ? Métro Saint-Germain-des-Prés, ligne 4
  • Que boire ? Café : 4,80 euros ; chocolat chaud à l’ancienne : 8,50 euros
  • Que manger ? Le Petit Déjeuner Hemingway : 26 euros (pour un petit-déjeuner copieux) Œufs sur le plat au bacon ou au jambon, (ou omelette nature, au jambon, au fromage ou mixte), accompagnés d’une tartine avec beurre de Poitou-Charentes, boisson chaude au choix renouvelable une fois, jus de fruits presses, yoghourt nature ou salade de fruits ; Le Croque Monsieur avec une salade mixte : 13.50 euros.

Guide-conférencière à Paris, EDITH DE BELLEVILLE est également l’auteure de Belles et Rebelles, à l’ombre des Grandes Parisiennes ( Éditions Erick Bonnier ) un livre disponible à la Fnac.fr Amazon.fr et Amazon.ca.

Rester au courant avec Edith et ses cafés preferés ! Abonnez-vous à notre newsletter, ici.